PARQUET SALLE DE BAIN

Le parquet en salle de bain est un dilemme. L’association bois et milieu humide peut logiquement mener à penser que le bois pourrira dans le temps. Seulement, avec le bois, tout est possible en respectant les caractéristiques du matériau.

En effet, le bois est un matériau composite naturel, durable, facile à rénover. Sa structure fibrée le rend sensible à l’ambiance où il est installé. Le bois varie dimensionnellement avec l’hygrométrie.  Cependant, le parquet contrecollé a une structure qui lui confère une grande stabilité.

Projet parquet salle de bain

Pour ce projet de rénovation de salle de bain, le parquet contrecollé chêne mis en oeuvre se compose de deux couches. Ce parquet a une épaisseur de dix millimètres avec une finition vernis base d’eau d’aspect naturel. Pour la pose, le parquet a été collé directement sur le support.

Le choix d’une fine largeur de lame, d’une pose collée à coupe perdue a permis de respecter le style des autres pièces de cet habitation de centre ville urbain.

Parquet LDD Y17 salle de bain

Parquet Legni del doge choix venere finition verni base d’eau natura Y17 pour un projet de rénovation de salle de bain

Les alternatives parquet salle de bain

Au fil des connaissances et des évolutions technologiques, certains parquets spécifiques ont émergé pour la salle de bain.

  • Les parquets type pont de bateau pour la salle de bain

Ces parquets massifs ont un joint polymère intégré entre les lames pour un aspect décoratif. En effet, les lames de parquets ont un espacement de quelques millimètres (environ 4 à 5 mm). Le joint polymère, de couleur ou noir, comble l’intervalle des lames. Ce type de parquet forme ainsi une ligne décorative reconnaissable. Ces parquets se déclinent généralement dans différentes essences exotiques. Parmi ces essences, il y a notamment l’Iroko, le Padouk, le Doussie et le Teck qui couvre généralement les ponts des bateaux luxueux. 

  • Les parquets essences exotiques pour la salle de bain

La salle de bain a une image de lieu humide. Proposer, un parquet massif dans une essence dite imputrescible demeure une solution de revêtement. Ainsi, les parquets massifs exotiques (d’Asie, d’Afrique, d’Amérique du Sud) ont trouvé leur place dans la salle de bain.

  • Les parquets Thermos pour la salle de bain

Depuis plusieurs décennies, le bois thermo a fait son apparition comme alternative aux bois exotiques. Certaines essences européennes, notamment, le frêne, le hêtre et le pin, traitées thermiquement à haute température, obtiennent des propriétés de durabilité. Ainsi, les parquets traités thermiquement trouve leur place comme parquet en salle de bain.

Point de vue

La salle de bain est considérée comme un lieu humide. La salle de bain a une hygrométrie variable limitée dans le temps. De plus, une ventilation mécanique ou des aérations équipent généralement la pièce. Ainsi, les variations d’hygrométrie restent limitées dans le temps. Donc, d’un point de vue technique, le parquet massif ou contrecollé est un revêtement de sol fiable et durable dans une salle de bain.

Cependant, la connaissance du bois et le bon sens peuvent aider à définir des critères de choix de parquets pour la salle de bain.

Par exemple, un parquet lame large se déforme potentiellement plus. Donc  le parquet massif en salle de bain reste préférable en petite largeur et le parquet contrecollé pour les grandes largeurs.

Concernant la stabilité, les parquets contrecollés sur support contreplaqués s’adaptent mieux à la salle de bain.

La finition du parquet sert de protection de surface. Le sol de la salle de bain est soumis aux éclaboussures. Les finitions vernies ou huilées sont appropriées. Cependant les vernis haut de gamme facilitent l’entretien dans le temps.   

 

Taggé , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code